Des colonnes pour la troisième plus grande mosquée au monde

Des matrices de coffrage ornementales NOEplast pour des colonnes octogonales
Une nouvelle colonne est préparée pour le bétonnage. Les matrices de coffrage NOEplast sont déposées dans le coffrage. (PresseBox) (Süssen, ) Le chantier de construction de la troisième plus grande mosquée au monde est en cours en plein cœur de la baie d'Alger. L'agencement architectonique repose sur 618 colonnes octogonales blanches. Ces colonnes ont été fabriquées et livrées par la société Europoles GmbH & Co. KG de Neumarkt, dans le Haut-Palatinat. Pour enrichir les colonnes des ornementations désirées, l'entreprise a fait confiance aux matrices de coffrage NOEplast de NOE-Schaltechnik de Süssen.

La mosquée Djamaâ el Djazaïr d'Alger sera un lieu de prière qui pourra sans conteste se mesurer aux immenses édifices religieux qui existent déjà dans le monde. Ainsi, ses dimensions dépassent par exemple celle de la Basilique Saint-Pierre de Rome. Son minaret de 265 m va supplanter le record de hauteur jusqu'à présent détenu par la mosquée de Casablanca. Cet édifice religieux a été conçu par le bureau d'études KSP Jürgen Engel Architekten de Francfort. Les collaborateurs chargés du concept ont attribué une importance toute particulière aux colonnes de la mosquée. Celles-ci n'ont en effet pas unique vocation à servir de pilier à l'édifice, mais sont également des éléments d'architecture ornementale. L'esthétisme et l'implantation réfléchie des piliers a permis aux architectes de donner à la mosquée, malgré ses dimensions gigantesques, une allure aérée et inondée de lumière.

Béton centrifugé

L'ébauche de l'architecte prévoit au total 618 colonnes octogonales. Celles-ci sont d'une extrême blancheur et finesse, et feront jusqu'à 32 m de haut. Étant donné qu'elles donnent le cachet architectural à l'édifice, il est important que leurs arêtes soient bien saillantes et que leurs surfaces soient réalisées à la perfection. Pour être à la hauteur de ces exigences, les responsables ont mandaté à cet effet la société Europoles, de Neumarkt dans le Haut-Palatinat. Cette entreprise est spécialisée dans la construction de mâts (par ex. pour les lignes électriques) en béton centrifugé. Pour réaliser ces tâches, les collaborateurs remplissent un corps longitudinal creux de béton projeté dans le sens de la longueur à une vitesse de rotation pouvant aller jusqu'à 800 tours par minute. Ceci plaque par centrifugation le béton à une force vingt fois supérieure à l'accélération terrestre contre les parois de coffrage, permettant ainsi d'obtenir des éléments en béton à la surface extrêmement régulière et sans bullages. La force centrifuge crée une cavité au centre du tube. Celle-ci sert à l'écoulement des eaux pluviales depuis le toit ainsi que de gaine technique pour le passage des câbles des dispositifs d'éclairage et vidéo.

Conception architecturale

Outre la surface parfaite qu'elles affichent, un tiers des colonnes est enrichi d'au moins un relief sur leur pourtour qui est un ornement de nature typiquement orientale. Bien évidemment, les responsables se sont attachés à obtenir la plus haute précision d'exécution pour ces décors très apparents. Europoles a donc réalisé le relief à l'aide de NOEplast. Ces matrices de coffrage de chez NOE-Schaltechnik se distinguent par leur haute précision de moulage. Il suffit à cet effet de déposer ou de coller les matrices dans le coffrage, selon qu'il s'agit de béton préfabriqué ou coulé en place. Toutes les autres étapes de travail restent les mêmes, c'est-à-dire que l'utilisateur peut couler le béton, le compacter et le laisser durcir comme d'habitude. Il ne reste à la fin plus qu'à retirer le coffrage pour qu'apparaisse la structure souhaitée. C'est selon un procédé similaire qu'ont été fabriquées chez Europoles les colonnes de la mosquée. À savoir toutefois que les collaborateurs de l'entreprise ont dû veiller au jointage minutieux et harmonieux des huit arêtes de chaque colonne.

Motif étoilé

Les colonnes présentant des sections différentes, NOE-Schaltechnik a fourni des matrices dont la structure étoilée pouvait s'adapter aux différentes dimensions. L'apparence d'un beau relief continu a ainsi pu être préservée. Les prescriptions pour le motif en arabesque ont été données par les collaborateurs du cabinet d'architectes. NOE-Schaltechnik a façonné les matrices de coffrage individuellement en fonction de leurs souhaits. En marge de cela, le fabricant propose par ailleurs une large gamme de matrices de coffrage standard. On peut ainsi trouver différentes structures de murs maçonnés ou en pierre, des motifs floraux, etc. Rien de plus simple donc d'agrémenter de façon individuelle des surfaces bétonnées à l'intérieur ou à l'extérieur de bâtiments. Après avoir retiré les colonnes de leur coffrage, les collaborateurs se sont livrés aux tâches de finition : contrôle des surfaces, ébarbage si nécessaire, et emballage soigneux des colonnes pour leur transport.

Pièce par pièce pour la sécurité parasismique

Les colonnes de la salle de prière (au nombre de 32) font plus de 32 m de haut. Elles n'ont donc pas pu être fabriquées et transportées en un seul tenant. Les collaborateurs d'Europoles les ont donc moulées en trois pièces, chacune d'environ 10 m de long et pesant 34 tonnes. Ces pans ont été couplés les uns aux autres sur site à Alger par raccord d'aboutage. L'interstice entre le tenon et la paroi a été comblé par du béton à sceller. Pour l'élaboration des colonnes, les concepteurs ont dû tenir compte du fait qu'Alger est située en zone sismique à risque. Chaque pilier de la mosquée supporte une superficie en toiture de 125 mètres carrés et résiste à une charge de 6,0 Méganewton. Pour que le bâtiment soit paré en cas de séisme, les responsables ont fait en sorte que le béton des colonnes puisse rompre avant tous les autres éléments. Par contre, la cage d'armature des colonnes doit rester la plus intacte possible de sorte à pouvoir supporter le toit. C'est ce qui fait que le bâtiment ne puisse pas s'effondrer d'un seul coup, laissant ainsi aux visiteurs l'opportunité de se mettre en sécurité. Reste bien sûr à espérer que l'édifice n'aura pas à affronter une telle catastrophe et que les croyants pourront séjourner sans être dérangés dans ses belles salles.

L'achèvement de la mosquée est prévu pour mi-2017.

Panneau de chantier :

Architecte : KSP Jürgen Engel Architekten, Francfort sur le Main
Ingénierie civile : KREBS UND KIEFER International GmbH & Co., Darmstadt
Fourniture des colonnes: Europoles GmbH & Co. KG., Neumarkt, Haut-Palatinat

Kontakt

NOE-Schaltechnik Georg Meyer-Keller GmbH + Co. KG
Kuntzestraße 72
D-73079 Süssen
Holger Homberg
Unternehmenskommunikation
Unternehmenskommunikation
Social Media