Les patients BIOTRONIK ont désormais accès à l'imagerie par résonance magnétique à très haut champ

Les défibrillateurs implantables ont obtenu le marquage CE pour les IRM du corps entier et les IRM de 3,0 Tesla
Les patients BIOTRONIK ont désormais accès à l'imagerie par résonance magnétique à très haut champ (PresseBox) (Berlin, Allemagne, ) BIOTRONIK, l'un des leaders parmi les fabricants de dispositifs cardiovasculaires et fournisseur de la plus large gamme de prothèses cardiaques ProMRI® au monde, a annoncé aujourd'hui l'obtention du marquage CE pour sa technologie ProMRI® destinée à l'imagerie par résonance magnétique (IRM) du corps entier à intensité standard de 1,5 Tesla (T) et à très haut champ (3,0 T).

BIOTRONIK est la première société au monde à obtenir le marquage CE autorisant les patients implantés de prothèses cardiaques à accéder aux IRM de 3,0 T ; ceci permet aux médecins de disposer plus rapidement d'images de meilleure qualité et de diminuer le temps d'examen des patients, rendant ainsi les résultats encore plus utiles. Les défibrillateurs implantables (DAI) simple chambre et DX (avec diagnostics auriculaires) sont désormais validés, avec rétrocompatiblité, pour les scanners à très haut champ de 3,0 T avec une zone d'exclusion.[1] Après avoir subi de nombreux tests en recherche et développement, les DAI BIOTRONIK déjà implantés sont à présent autorisés pour l'IRM.

Les patients implantés de DAI peuvent désormais passer des examens du corps entier

En 2011, BIOTRONIK a été la première société au monde à permettre aux patients implantés de DAI de passer des IRM. La société a désormais obtenu le marquage CE pour les IRM du corps entier pour ses DAI simple chambre, double chambre et DX (avec diagnostics auriculaires).[2] Ces appareils ont été validés avec rétrocompatibilité, pour les IRM d'1,5 T. Les patients implantés de DAI sont affranchis des contraintes liées aux zones d'exclusion durant les examens et peuvent bénéficier d'options d'imagerie étendues. En outre, BIOTRONIK reste la seule société au monde permettant un accès à l'IRM pour les patients atteints d'insuffisance cardiaque et implantés de pacemakers et de défibrillateurs (CRT-P et CRT-D).

« La validation obtenue pour les scanners de haute résolution et du corps entier offre à mes patients implantés d'un DAI un accès incomparable à l'imagerie, celle-ci pouvant potentiellement leur sauver la vie. Je traite souvent des patients cardiaques avec des comorbidités qui pourraient tirer profit des capacités de diagnostic de l'IRM », commente le Prof. Antonio Curnis de l'hôpital de Spedali Civili à Brescia, en Italie. « Maintenant je peux être sûr de l'innocuité des IRM pour ces patients. »

Les IRM sont depuis longtemps considérées comme la solution idéale pour établir des diagnostics, notamment dans l'imagerie des tissus mous. De nombreux patients implantés de prothèses cardiaques auront besoin de passer une IRM au cours de leur vie[3] ; ils peuvent en effet présenter un AVC ou souffrir de comorbidités telles que la démence, le cancer ou l'arthrite, qui sont souvent diagnostiquées lors d'IRM.

Compatibilité IRM

Jusqu'à récemment, les patients implantés d'un pacemaker ou d'un DAI se voyaient refuser l'accès aux IRM en raison des ondes radio et des champs magnétiques puissants qui risquaient d'interférer avec les prothèses. Tandis que les appareils d'1,5 T constituent la référence dans le milieu médical, les IRM de 3,0 T permettent d'améliorer la qualité des images tout en réduisant la durée d'examen. Les IRM de meilleure définition aident les médecins à voir des détails complexes dans les tissus mous, par exemple dans le cerveau. Les durées d'examen plus courtes sont utiles pour les patients claustrophobes ou qui ont du mal à rester immobiles, comme les jeunes enfants ou les adultes atteints de démence. L'utilisation clinique du 3,0 T augmente à travers le monde,[4] ce qui souligne encore plus l'importance des examens IRM.

« En tant que radiologue, mon travail consiste à m'assurer que les patients accèdent aux meilleurs outils de diagnostics, afin de faciliter le traitement de leurs comorbidités », explique le Dr. Philippe Cart, de l'hôpital de Manchester à Charleville-Mézières, France. « Le nombre accru d'options pour les patients dotés de DAI BIOTRONIK signifie que, selon l'indication clinique, les patients peuvent passer sans souci l'examen dont ils ont besoin. »

À propos de ProMRI®

La technologie BIOTRONIK ProMRI® permet aux patients implantés d'un pacemaker, d'un défibrillateur implantable ou d'une prothèse de resynchronisation (CRT-D ou CRT-P) de passer une IRM. BIOTRONIK présente la plus large gamme sur le marché de prothèses cardiaques validées pour l'IRM, et s'avère être la seule société à permettre aux patients atteints d'insuffisance cardiaque implantés de prothèses CRT de bénéficier des IRM. La technologie ProMRI® permet aux patients porteurs de pacemarker, et désormais, aux patients implantés de DAI, de bénéficier des examens du corps entier. Les patients implantés de DAI peuvent également passer des IRM à très haut champ de 3,0 T.

Références :

[1] Les scanners 3,0 T sont homologués pour les DAI Ilesto, Iforia, et Idova à chambre simple et DX avec sondes LinoxSmart et Protego ProMRI® avec une zone d'exclusion.
[2] Les scanners du corps entier de 1,5 T sont autorisés avec les DAI Ilesto et Iforia à chambre simple, à chambre double et les DAI DX avec sondes Safio S et LinoxSmart ProMRI®.
[3] Kalin et Stanton, Pacing and Clinical Electrophysiology (2005), 28: 326-328.
[4] Données sur fichier.

Kontakt

BIOTRONIK
Woermannkehre 1
D-12359 Berlin
Manuela Schildwächter
BIOTRONIK SE & Co. KG
Communications & PR Manager

Bilder

Social Media