Des murs témoins d'un riche passé historique

Digue anti-inondations à Breskens, aux Pays-Bas, structurée à l'aide de matrices de coffrage NOEplast
La digue anti-inondations à Breskens, aux Pays-Bas, est frappée du symbole d'un plan rappelant Fort Frederik Hendrik, la forteresse qui se dressait jadis à cet endroit. (PresseBox) (Süssen, ) La protection contre les inondations de la commune néerlandaise de Breskens n'était plus à la hauteur des exigences actuelles et a de ce fait été rénovée. Il a donc entre autres été dressé une digue pour la retenue de l'eau, structurée à l'aide de matrices de coffrage du fabricant NOE-Schaltechnik. Tous les motifs rappellent l'histoire des lieux.

Aujourd'hui, Breskens est une petite ville portuaire tranquille des Pays-Bas qui attire de nombreux touristes pour sa magnifique plage de sable. Mais les lieux n'ont pas toujours été aussi paisibles. Proche de la Grande-Bretagne et arborant une implantation stratégique à l'embouchure du fleuve l'Escaut, Breskens fut à plusieurs reprises le théâtre d'opérations militaires. C'est par exemple en ces lieux qu'une invasion britannique a commencé durant les guerres napoléoniennes, avec pour conséquence la construction de nombreuses fortifications le long du littoral, dont la plus importante : le Fort Frederik Hendrik. Breskens fut également le théâtre de conflits militaires durant la seconde guerre mondiale.

Forteresse côtière

Jusqu'à présent, les touristes de cette bourgade n'étaient que peu renseignés sur ce passé mouvementé. Ceci a changé lorsque la protection contre les inondations a été améliorée, c'est à dire lorsque les responsables ont fait dresser une digue pour la retenue de l'eau de 486 m de long.­ Celle-ci est constituée d'éléments préfabriqués en béton qui sont enfouis un mètre dans le sol et en dépassent d'un mètre environ aussi. Leur surface est ornementée d'un relief aux symboles et inscriptions faisant référence au passé historique des lieux. Cette mesure de protection a été planifiée par le bureau d'architecture paysagère Planklaan de Den Bosch.

L'histoire en symboles

Les collaborateurs de Planklaan ont agi avec grande circonspection pour la reconstruction historique. Une attention toute particulière a été accordée au Fort Frederik Hendrik. Erigé par Napoléon en 1814, il a plus tard laissé place à un parc littoral et un village de vacances. La forteresse ayant une implantation au sol en pentagone, les architectes ont imaginé en l'occurrence un symbole étoilé. Il peut être admiré sur une grande partie du mur en béton. Un autre relief immortalise des canons de facture ancienne et plus récente. Des inscriptions de tailles de police variables avec les dates correspondantes rappellent également les différents événements historiques qui ont marqué les environs. Citons par exemple l'invasion des britanniques ou la révolution belge de 1830.

Pour transférer les motifs sur les surfaces en béton, les responsables ont fait appel aux matrices de coffrage NOEplast. Pour cela, les matrices de coffrage en PU ont été collées ou déposées dans le coffrage. On procède ensuite au bétonnage. Dès que le béton a suffisamment durci, le décoffrage peut avoir lieu, faisant ainsi apparaître la structure désirée en surface.

Une assistance efficace

Pour la digue de Breskens, les responsables ont fait confiance au savoir-faire et aux capacités de la filiale hollandaise de NOE-Schal­technik, originaire de Süssen. Celle-ci distribue depuis plus de 40 ans des matrices de coffrage sous le nom déposé de NOEplast. Outre une large gamme de matrices aux motifs standard intéressant, le fabricant offre également la possibilité au client de réaliser ses propres idées. Les collaborateurs toujours très expérimentés de NOE l'entourent alors de la conception à la mise en œuvre concrète en proposant des solutions effectives. C'est ainsi qu'ils ont conseillé pour la digue de Breskens de ne pas construire de matrice épaisse de plusieurs centimètres sur toute sa surface comme c'est généralement le cas, mais dans le cas présent de créer simplement les motifs souhaités, dont la taille pour certains n'excède pas celle de la paume d'une main, à partir de NOEplast. Ces motifs ont ensuite été collés sur un support lui-même fixé au coffrage. Ceci présentait l'avantage d'utiliser beaucoup moins de matière et donc de réaliser des économies de coûts. Ce procédé a pu être utilisé tant pour les symboles sur la digue que pour les inscriptions correspondantes.

Un conseil jusque dans le moindre détail


Les concepteurs ont par exemple prévu pour le symbole de Fort Frederik Hendrik un motif composé d'une étoile à cinq branches aux côtés aplanis et d'une profonde rainure sublimée d'un arc. L'étoile à cinq branches symbolise le fort, la rainure la douve l'entourant et l'arc une série de canons qui se trouvaient à l'époque alignés devant la forteresse, pointant vers la mer. L'ébauche des éléments NOEplast a permis de révéler que la rainure dans la matrice était trop profonde et trop étroite, de sorte qu'elle se détachait mal du béton lors du décoffrage. Pour les architectes, cette géométrie était toutefois essentielle car ils redoutaient que sans elle, l'effet d'ombre souhaité ne pourrait être produit. Voilà pourquoi NOE a proposé d'opérer une modification minime du motif. Celle-ci a à la fois contribué à un meilleur esthétisme et à une meilleure mise en œuvre technique : NOE a conseillé aux concepteurs de dessiner la rainure un peu plus large et plus plate. Il leur a également été recommandé d'intégrer à cette rainure trois rainures supplémentaires de plus petit format qui symboliseraient d'une part l'eau dans les douves et procureraient par la même occasion l'effet d'ombre souhaité. Cette proposition a tellement plu aux architectes qu'ils l'ont adoptée. Ainsi, le soin apporté à la conception et la bonne coopération entre les architectes et les collaborateurs NOE ont produit un beau résultat. Aujourd'hui, la digue ne sert pas uniquement à sécuriser la ville de Breskens, mais raconte aux promeneurs l'histoire des lieux d'une manière intéressante.

Kontakt

NOE-Schaltechnik Georg Meyer-Keller GmbH + Co. KG
Kuntzestraße 72
D-73079 Süssen
Holger Homberg
Unternehmenskommunikation
Unternehmenskommunikation
Social Media